Nicolas Petrimaux est illustrateur / concept designer. Ayant travaillé pour des studios de jeux vidéo et de postproduction comme Visiware, Wizarbox, Dontnod Entertainment, He-Saw, Arkane Studios, SPARX-FX, Wizz, Ubisoft, il multiplie les expériences en se perfectionnant dans divers domaines : story-board, concept design, réalisation…

Diplômé en 2004, après quatre ans d’études dans une école de communication visuelle, il obtient son premier emploi dans la société Visiware. En qualité de graphiste, il participe au développement de jeux vidéo sur plates formes interactives et mobiles. Durant près de deux ans, il travaille sur les licences de la chaîne Playin’ TV, mais aussi pour des titres d’Universal Studios dont King Kong et Fast & Furious.

Passionné par la réalisation et les techniques de cinéma, il parvient à motiver ses collègues pour réaliser un court métrage dans les locaux de la société, en dehors des heures de travail. Lorsque le tournage s’achève, en juin 2006, il décide de s’orienter vers le milieu de la postproduction et accepte un poste de story-boarder / animateur VFX chez SPARX FX.

Il y rencontre beaucoup de réalisateurs, producteurs, animateurs, modeleurs 3D… et met ses compétences au service de nombreuses publicités, tout en finalisant son court métrage qui sera récompensé en 2007 lors d’une projection organisée par le magazine MAD MOVIES.

En 2008, il rejoint le studio Wizarbox pour réaliser les story-boards et les concepts-arts du jeu Gray Matter (PC / Xbox 360).

À partir de 2009, il continue de travailler pour de la postproduction et du jeu vidéo en free-lance, tout en aidant l’équipe du forum CFSL à la création d’une structure éditoriale orientée dans les ouvrages d’art : CFSL Ink. Pendant trois ans, il alterne ses travaux free-lance avec la création d’art-books collectifs ou d’auteurs comme Worlds & Wonders — the art of Aleksi Briclot ou Xa Colors. Sur son temps libre et avec la complicité de son ami Mathieu Salvia, il s’amuse à réaliser des films pour promouvoir les titres édités par CFSL Ink. En plus des ouvrages, il participe à l’organisation d’événements destinés aux professionnels de l’image : les Workshops CFSL.

En 2011, il décide finalement de revenir à ses envies d’adolescent et se lance dans l’écriture et la réalisation d’un projet de bande dessinée. En 2012, suite à divers refus, il parvient néanmoins à dessiner une histoire courte pour le collectif DoggyBags (Ankama Éditions) avec El Diablo au scénario. Puis, en 2013, l’opportunité de dessiner le premier spin-off de la célèbre série Zombies (Olivier Peru – Sophian Cholet) se présente à lui. Alors qu’il vient d’accepter de réaliser l’album, la société lyonnaise Arkane Studios le sollicite pour participer au développement du jeu Dishonored 2. À ce moment précis de sa carrière, Nicolas prend le parti de ne plus jamais dormir.

Durant quatre ans, il oscille entre bandes dessinées et jeu vidéo, et parvient à finaliser son premier album Zombies Néchronologies (Soleil Anticipation – 2014) et à présenter un nouveau projet complet à Olivier Jalabert, qui le signera quelques mois plus tard pour les éditions Glénat. Après les bouclages des productions Dishonored 2et Dishonored: Death of the Outsider (2016 – 2017), Nicolas se consacre pleinement à la réalisation de sa nouvelle série : Il faut flinguer Ramirez (mai 2018). 

(© Photo : David Tapissier)